Archive for the 'art & artisanat (expositions)' Category

Dec 01 2020

Une sorcière comme les autres, Anne Sylvestre …

…vient de mourir. Elle laisse tant de chansons fortes, parmi lesquelles la plus belle chanson féministe, aux paroles ciselées qui font naître une grande émotion …

View Post

No responses yet

Nov 03 2020

Le Canada et l’impressionnisme, oct. 2020

Très belle présentation des peintures d’ artistes canadiens

inspirés par l’impressionnisme, avec des oeuvres sensibles

et très ‘atmosphériques’ …

au Musée Fabre , jusqu’au 3 janvier 2021.

Lawren S. Harris, Chargement de poteaux, 1911

Lumière d’hiver en ville : (haut) Maurice Cullen, Nuit d’hiver à Montréal, 1899
Marc-Aurèle de Foy Suzor Coté, Place Viger, 1912
Lawren S Harris, Après-midi d’hiver rue de Toronto, 1914 (détail)

Transports dans la neige : Lawren S Harris,
(en bas) Clarence Gagnon

Lumière d’été sur les robes blanches …
(en haut à gauche) Helen Mc Nicoll, sous la tente, 1914 (à droite) Paul Peel, 1889 (en bas à gauche) Marc-Aurèle de Foy Suzor Coté, Jeunesse et soleil, 1913 (en bas à droite) Clarence Gagnon, Katherine, 1907
Laura Muntz, La robe rose, 1897

No responses yet

Oct 07 2020

Octobre 2020 / artips

3 fois/semaine, Artips publie ‘une dose d’art au quotidien’ reçue par courriel… Quelques illustrations, un commentaire vif et concis et à chaque fois, une belle découverte … abonnez-vous !

https://newsletters.artips.fr/Shonibare_Jardindamour

Aujourd’hui, Artips m’a fait découvrir un artiste nigérian, Yinka Shonibare, Dans les installations de cette exposition de 2007 au Musée du Quai Branly, l’artiste a réussi à faire passer à la fois un message politique et un rappel culturel avec son usage du wax (tissu des boubous africains inspiré du batik d’ Indonésie).

Les personnages de ses installations sont inspirés de scènes de Fragonard, peintre du 18è siècle, à l’époque où l’esclavage battait son plein et permettait aux nobles de ‘profiter’ des tissus et autres produits importés grâce au commerce triangulaire entre l’Amérique, l’Europe et l’Asie. Au lieu de dentelles et de brocarts, ici ce sont des robes en wax et des personnages sans tête, avant-goût de la guillotine …

Yinka Shonibare, Jardin d’amour : les lettres d’amour

No responses yet

Sep 16 2020

fin août 2020/ montage d’une cuve d’indigo

Monter une cuve naturelle d’indigo, c’est toute une aventure … des hauts et des bas, des péripéties et des questions sans fin et souvent sans réponse … mais c’est surtout une école d’observation et un apprentissage de la patience et de la persévérance … un peu comme le lent apprentissage de la cérémonie du thé dans le film japonais Dans un jardin qu’on dirait éternel.

Cuve d’indigo au henné + fructose comme agents réducteurs. La température influe visiblement sur la taille de la fleurée (et si on a teint ou non …)

1 1er jour : la fleurée vient de se former. Il est midi et il fait chaud

2 3è jour : il fait frais le matin et la surface se couvre d’une pellicule irisée du plus bel effet

3 4è jour : à midi, la fleurée se gonfle d’aise

4 8è jour : après teinture, la fleurée bien gonflée va se reposer

5 13è jour : on dirait des cratères dans cette fleurée très large. Malheureusement, le bleu des pièces teintes s’affaiblit déjà après 4 séances de teinture…

donc à suivre !

No responses yet

Sep 12 2020

Aout 2020/ Pays Basque et cyanotypes

Ilbarritz
“la mer, la mer, toujours recommencée …” (Paul Valéry)
les surfers patientent …

l’ange de l’église d’Espelette
Evocation d’Asie du sud-est à Bayonne …
une petite mare remplie de lotus somptueux impossibles
à photographier sans montrer les barrières métalliques

Une petite balade au bord de la forêt de Chiberta qui vient d’être ravagée par un incendie malveillant, spectacle de désolation et odeur de brûlé persistante, pour cueillir quelques plantes pour les cyanotypes.

No responses yet

Next »